Françoise Mézières,
kinésithérapeute française
(1909 - 1991)

Pour plus d'informations sur la méthode Mézières, contactez votre ostéopathe en cliquant ici.

 

La méthode Mézières

Tarifs Mézières 2018

 

  • 27 euros de dépassement par séance.

 

  • Se présenter avec une ordonnance médicale pour de la rééducation.

 

  • Certaines mutuelles prennent en charge ce dépassement, pensez à le leur demander.

 

Les séances de Mézières peuvent se faire sans ordonnance, la séance de Mézières sera donc facturée 50 euros.
   

Qu'est-ce que la Méthode Mézières ?

 

La méthode Mézières est une méthode globale d'orthopédie révolutionnaire, découverte en 1947 par Françoise Mézières, kinésithérapeute française (1909 - 1991). Fondé sur des principes simples et logiques le traitement Mézières demande pourtant beaucoup de précision dans la mise en oeuvre. Il exige du thérapeute une observation rigoureuse et minutieuse du corps dans son entier et dans ses comportements adaptatifs les plus divers.

Les dysmorphismes, - asymétries d'adaptation - , sont la conséquence de tensions ou de raccourcissements musculaires qui perturbent l'équilibre fonctionnel entre les différents muscles de la dynamique et de la statique, déterminent des dysfonctionnements entre les os et les surfaces articulaires, modifient la circulation artérielle et veineuse, compressent des racines veineuses etc…

Il suffit parfois de regarder le patient pour connaître les lésions et compensations que celui-ci adapte automatiquement et inconsciemment pour éviter la douleur par une position antalgique, source de bien des maux elle-même.

La méthode consiste, à partir des multiples dysmorphismes et douleurs du patient, à remonter en sens inverse les différentes adaptations, en les corrigeant au fur et à mesure, vers la lésion première qui est à l'origine de l'état du patient.

 

Moyens :

Le placement du patient dans des postures globales d'étirement, en exerçant une traction continue et simultanée aux extrémités des chaînes musculaires, particulièrement la chaîne musculaire postérieure, et en empêchant le plus possible les compensations et adaptations.

Ces postures globales doivent être gardées avec une grande rigueur pendant un temps assez long (à la différence du stretching) et associées à un travail d'expiration qui combat les lordoses excessives et étire le diaphragme, muscle important de la respiration et de la statique.

Ce travail d'expiration est aussi un moyen supplémentaire et puissant pour intensifier l'étirement des différentes chaînes musculaires raccourcies.


Les postures se pratiquent essentiellement à partir de 5 positions de départ :


  • décubitus dorsal (allongé sur le dos)
  • décubitus dorsal, membres inférieurs en flexion
  • assis, membre inférieur en adduction
  • debout appuyé à un plan vertical
  • debout en appui antérieur

 

Indications :

Toutes les indications liées aux troubles douloureux d’origine orthopédique, traumatique, musculaire, rhumatismales, neurologique ou névralgique…

Les déséquilibres des fonctions neurovégétatives tels certains troubles cardiaques, digestifs respiratoires, circulatoires, gynécologiques etc.

Les protrusions et hernies discales avec ou sans névralgies.


Contre indications :

Le manque de coopération du patient. Les états infectieux, ou inflammatoires aigus. Les troubles du psychisme (dépression par exemple). Les trois premiers mois de grossesse. Les néoplasiques. Les cancers.


La séance Mézières :

Prescrite par un médecin (généraliste ou spécialiste), sa durée moyenne est de 30 minutes, et n’a aucun rapport avec l’âge du patient. Celle-ci dépend en fait de l’état du patient au moment de sa séance. Chaque séance est totalement « adaptée » au patient. La fréquence est d’une fois par semaine, sans exercices à la maison sauf dans certains cas particuliers.

 


   

Objectifs et résultats

 

S’appuyant sur la correction de la morphologie, le Mézièriste évalue l’efficacité du traitement par la comparaison du bilan morphologique de départ et à l’anamnèse (histoire de la maladie).

Ce bilan morphologique méticuleux est réalisé en référence aux lignes de gravité posturales.

Afin d’éviter le caractère aléatoire de la comparaison de différences, parfois infimes à quelques mois d’intervalle, des photos peuvent être réalisées en position debout, pieds joints (afin d’être comparables).


Objectifs du traitement Mézières :

  • Thérapeutique : Traitement de la douleur au moment où elle apparait.

  • Entretien : Quelques séances ponctuelles suffisent à conserver et pérenniser les résultats obtenus empêchant ainsi les « rechutes ».

  • Préventif : Agir avant que ne se déclarent les symptômes prévisibles. Quelques séances pratiquées en temps voulu suffisent parfois à éviter l’apparition de problèmes.

 

Exemples de traitements :

  • Scolioses infantiles et adultes, hypercyphoses dorsales, hyperlordoses lombaires, raideurs de l’axe rachidien, hernies discales cervicales, dorsales et lombaires en phase non aigue, canal lombaire étroit, lombalgies chroniques, sciatalgies et cruralgies chroniques, arthrose rachidienne, arthrose de hanche, du genou, capsulite rétractile de l’épaule, tendinites des membres…

 

Résultats immédiats :

  • Bien-être général

  • Impression de légèreté et d'auto grandissement.

  • Soulagement parfois même dès la première séance.

Certaines sensations sans conséquences peuvent également se manifester (disparaissent très rapidement après la séance) : faim, froid, fatigue, fourmillement aux extrémités des membres, tremblements, courbatures pendant 24h, rires, pleurs instantanées (manifestations sympathiques-parasympathiques).

 


   

Qui peut en bénéficier ?


  • Toutes personnes qui cherchent un traitement de qualité adapté à son cas personnel :

Il ne s’agit pas de traiter une affection en général mais bien traiter le « cas personnel » et unique de chaque patient (une périarthrite scapulo-humérale ne se soigne pas de la même façon d’un patient à l’autre).


  • Les jeunes patients de 7 à 8 ans si leur compréhension est suffisante :

Dans le cas des scolioses, plus le patient est jeune, plus le traitement Mézières est efficace. Vers l’âge de 12-13ans, il est difficile de redresser une scoliose idiopathique y compris en coopération avec un traitement orthopédique par corset, du fait de la principale cause d’aggravation des scolioses à cet âge, à savoir la poussée de croissance. La méthode Mézières permet cependant de stabiliser l’évolution de la scoliose durant cette période en minimisant l’effet des dites poussées jusqu'à la fin de la croissance. Le traitement Mézières sera d’autant plus conseillé si une maladie de Scheuerman est associée à la scoliose.


  • Les patients du 3ème et 4ème âge :

Avec des résultats exceptionnels en ce qui concerne les douleurs rhumatismales, les névralgies, les maux de dos, les raideurs articulaires, l’arthrose, avec un effet positif important sur les ostéoporoses et les décalcifications.


  • Enfin, ceux qui ont pratiqué bien des thérapies :

Sans pour autant avoir vraiment été soulagés et qui ont presque perdu tout espoir. Ils sont souvent les meilleurs ambassadeurs de la méthode Mézières

 

Remboursement :

Les remboursements des soins par la Sécurité Sociale Française et des différents Etats de la Communauté Européenne sont encore actuellement inadaptés aux types de soins qu’exige la séance Mézières. C’est la raison pour laquelle, en France, la Sécurité Sociale autorise les kinésithérapeutes mézièristes, à exercer un dépassement raisonnable. Ce dépassement est pris en charge par certaines mutuelles.

 


   
 

40 Rue Gioffredo 06000 Nice - Tel. 04 93 92 94 20 / Port. 06 95 14 83 11 (Pierre Pena) / Port. 07 67 72 39 87 (Alexandre Pena)